#JDR Le pays de Yalas

Après une petite absence (ou longue, ça dépend si vous me lisiez fréquemment), je reviens enfin avec la suite du background de Gabriel(le) Oscen. Il s’agit de son pays, que j’ai entièrement rédigé. J’espère qu’il vous plaira !

Le pays de Yalas

Personnalités importantes :

Beiro Holimion (Roi de Yalas)

beiro

Homme bien particulier que voilà, Beiro est aujourd’hui la personnalité la plus importante de Yalas. Souverain juste et proche des siens, il fut autrefois un marchand qui décida de se rebeller contre le pouvoir en vigueur, ne supportant plus les taxes exorbitantes qui pesaient sur ses épaules. La décision de le mettre sur le trône ne fut prise qu’après plusieurs années, quand bien même il était à l’origine du coup d’état. Ce dernier ne se considérait point assez savant pour diriger un pays, cependant il fut bien entouré et apprit à son rythme, avant de prendre les rênes. Malgré les apparences, il appartient à la race des Elfes.

C’est un père sévère et un homme froid dans son cercle privé.

Shava Holimion (Reine de Yalas)

shava

Shava est probablement une des personnes dont la présence est la plus controversée à Yalas. En effet, elle fut la femme de l’ancien souverain, et aurait dû subir le même sort que ce dernier pour beaucoup de personnes. Pourtant, Beiro lui accorda sa miséricorde, et si elle n’a plus aucun poids sur les décisions qui sont prises, elle a gardé son statut de Reine en l’épousant. Elle était à l’origine une voyageuse, et ne peut cacher son teint clair qui témoigne de sa différence. Les plus courageux la considèrent comme une femme « pot de fleur », qui n’est qu’un trophée parmi tant d’autres. Elle se contente de ne pas répondre et sort rarement du château.

Ses cheveux noirs de jais possèdent quelques teintes bleutées. C’est une mère attentionnée, bien qu’elle ne craigne de trop s’aventurer dans l’éducation de sa fille. Elle n’a toujours pas trouvé sa place. C’est une Haute-Elfe.

Caelynn Holimion (Princesse de Yalas, voir fiche)

cae

Carric Ilpheelkir (Chef des armées)

carric

Demi-Orque, Carric éprouva de nombreuses difficultés à se fondre dans la masse quand il n’était encore qu’un voyageur. Il s’engagea très tôt dans l’armée de Yalas et gravit les échelons. Il est craint de la majeure partie de la population, et le voir s’engager dans une ruelle suffit à faire fuir les occupants et fermer toutes les fenêtres. Il possède une force considérable et applique les lois de Yalas à la lettre. N’est pas connu pour accorder le moindre pardon à qui que ce soit et ne se déplace en personne que s’il est déjà sur place ou si les circonstances le demandent. Fait entièrement confiance à ses hommes, qu’il forme personnellement.

Fielus Oner (Emissaire principal)

fielus

Fielus est un ami d’enfance de Beiro, il lui accorde une confiance totale. Chargé de voyager dans tout le pays pour s’assurer que les ordres sont bien suivis, et rédige la plupart des parchemins qui circulent dans la contrée afin d’informer les habitants. Bien qu’il paraisse frêle, Fielus fut formé par Carric, et cette seule information suffit à faire fuir les moindres assaillants. Porte en toutes circonstances une capuche qui masque son visage et n’aime pas perdre son temps. Va droit au but dans toutes ses discussions et ne tolère pas un mot de travers sur son souverain.

Description rapide du pays :

imagepays1

Yalas est un petit pays se constituant de plusieurs îles – sept exactement -, la plupart reliées par des ponts, ces dernières n’étant pas particulièrement éloignées. Les principales cités sont entourées par la mer, et les ports y sont nombreux afin de faciliter le commerce avec les autres contrées. Les températures sont élevées toute l’année et le paysage oscille entre les plages et les immenses montagnes, qui n’ont jamais connu la neige.

Les arcs en cintre et arcs brisés composés de terre cuite et briques crues font partie des éléments majeurs dans l’architecture de Yalas. Il n’existe pas un seul toit qui ne soit point en forme de coupole, si ce n’est les abris des non fortunés. De manière générale, la vie est chère et il vaut mieux avoir plus d’une centaine de pièces d’or pour résider au pays, les pauvres et les étrangers y étant très mal vus.

La majeure partie de la population est donc xénophobe : ils tolèrent les voyageurs, mais ne leur accordent aucune confiance et ne les laissent pas rester sur leur sol plus de quelques mois sans qu’ils n’apportent de soutien financier. Yalas étant un pays indépendant, ils ne peuvent se permettre de perdre de l’argent pour des inconnus, et les activités pour les touristes ont un prix bien plus élevé qu’ailleurs. Les rares auberges sont complètement bondées et les tenanciers peinent à tenir la cadence.

imagepays2

Un marché s’organise dans chaque îlot un jour par semaine, et de nombreux marchands itinérants s’y rendent pour écouler leurs stocks. On raconte que des artefacts et des objets volés s’y retrouvent quotidiennement, la milice de Yalas n’ayant cure de s’occuper de ce qui se trame dans les différentes cités tant que cela leur rapporte.

image pays 3

La capitale est Iarn et on y retrouve le château royal, ainsi que de nombreux jardins en hommage aux anciens souverains. Les habitants sont pour la plupart très attachés à celui qui les dirige, et l’homme actuellement à leur tête ne fait pas exception à la règle. La religion a une importance toute relative en ces lieux : vous êtes libres de prier les Dieux que vous voulez, mais quelqu’un qui ne prie pas du tout sera mal vu. Les races les plus présentes sont les Elfes, Demi-Elfes, Tieffelins ainsi que Gnomes.

Les armées sont contrôlées par Carric Ilpheelkir, et cette dernière ne cesse de se remplir : les vagabonds trouvent rarement une autre voie que celle du combat pour rester en ces lieux…

Organisation du pays :

imagepays4

Bien que le pays soit de petite taille, Beiro se doit de garder un œil sur l’ensemble des îles et cette tâche est plus compliquée qu’elle en a l’air. Ainsi, il nomma Fielus, un de ses fidèles alliés, comme émissaire. Ce dernier doit choisir plusieurs personnes ou organisations dans chacun des îlots qui feront office d’autorité compétente. Il est donc fort probable qu’en traversant un pont, vous ne soyez plus du tout soumis aux mêmes réglementations, le souverain étant assez souple avec ces dernières. Cependant, il y en a certaines auxquelles vous ne pouvez échapper.

  • Les étrangers ne sont les bienvenus que sous certaines conditions. Ils ne peuvent rester plus de six mois sur le sol de Yalas sans exercer une activité précise et connue des services d’autorité. Aucune exception (famille, mariage…) ne sera faite.
  • La traversée d’une île à l’autre fera l’objet d’une fouille rapide et vous devrez vous débarrasser de vos armes à l’entrée d’un lieu religieux ou royal (les jardins pour ne donner qu’un exemple). Elles vous seront rendues à la sortie de ces lieux.
  • Les délits seront pris en charge par la juridiction de chaque île. Cependant, en ce qui concerne les crimes, les responsables seront tout simplement bannis du pays et renvoyés à leur cité d’origine.

Voyager à Yalas n’est pas une partie de plaisir. Certains s’amuseraient même à dire que le pays est sous le joug d’une dictature, mais ils ne font pas long feu.

Historique et relations :

imagepays5

Yalas ne connut que très peu de guerres, mais l’une d’entre elles fit un bruit considérable auprès de ses voisins, par sa nature : c’était une guerre civile. Il y a plus de quarante ans, le pouvoir fut pris par la force par Beiro Holimion, renversant l’ancien souverain qui mit son propre pays à feu et à sang en tentant de conserver son trône. Fort heureusement pour Beiro, le peuple, lassé des promesses en l’air et des décisions illogiques, fut de son côté. Il y eut énormément de morts, et les travaux de rénovations prirent des années.

La famille royale est en bon contact avec le peuple et rend visite aux familles les plus fortunées au Défilé d’Holis afin d’avoir leurs avis sur la cité et leurs suggestions. Tout du moins, c’est ce qui est dit officiellement. On raconte à qui veut bien l’entendre que le pays est en paix depuis. Cependant, on ne voit jamais une rébellion avant qu’elle ne nous éclate en pleine figure.

 

▲ CRÉDITS : Half orc X Cleric de Myde-Demix, Under a Darkening Sky de J.C Park, Kid’s posthumous de SiChen Wang, Lavellan Portrait de Hà My Dinh, Tempo Express de Gaël Becu

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s